decorationdecoration

Haploidie, diploidie, polyploidie

decorationdecoration



Le génome des eucaryotes est comme celui des procaryotes constituée d'une double hélice d'ADN associée à des protéine. Toutefois, il comporte deux différences fondamentales visibles au premier coup d'objectif microscopique : il est enfermé dans un organite particulier appelé noyau et il est subdivisé en plusieurs chromosomes linéaires.  D'autre différences existent mais elles sont plus délicates a mettre en évidence comme la constitution des gènes et les protéines accessoires.

Un élément que les scientifiques ont très trop mis en évidence est la variation de la quantité d'ADN au cours de la vie d'une cellule. La quantité d'ADN d'un eucaryote s'exprime en multiple de la valeur C. C est défini comme étant la quantité d'ADN d'une cellule si chaque chromosome est présent a un seul exemplaire et est constitué d'une seule chromatide. Une telle cellule est dite haploide. Certaines cellules sont haploides, mais elles ne le restent pas eternellement. Et les cellules des plus gros êtres vivants : les animaux, les végétaux supérieur et les champignons, ne sont normalement pas haploides. En effet, chaque chromosome est en général présent en double exemplaire, ces cellules sont diploides et leur quantité d'ADN est égale à 2C. La diploidie concerne tous les chromosomes du noyau. Il n'y a jamais de cellule avec tous ses chromosomes a un exemplaire sauf un ou deux en double ou triple, sauf dans certains cas patholigiques comme la trisomie 21. Haploidie et diploidie se succèdent au cours des divisions de la cellule, le passage d'un stade a l'autre est responsable de l'extraordinaire variété des eucaryotes car il permet de mélanger les gènes de plusieurs individu et de créer un génome totalement inédit.

Le passage de la diploidie à  l'haploidie est la méiose. A partir d'une cellule diploide unique, elle donne quatre cellules haploides au génome tous différents. Le passage inverse est la fécondation ou deux cellules haploides fusionnent et donne une cellule diploide. Selon les individu, le stade principal est l'haploide, le diploide ou encore les deux sont d'égale importance.

Un génome plus gros présente un avantage certain, le nombre d'exemplaire de chaque gène étant plus élevé, les ARN sont synthétisés plus rapidement et la cellule peut croitre en taille plus rapidement ou devenir plus grosse. La duplication de l'ADN n'est même pas augmentée puisque le nombre d'ADN réplicase croie dans les même proportions. Cet avantage est tel que certains eucaryotes ont augmenté leur quantité d'ADN au dela de la diploidie : 4C, C voire 16 C dans certains végétaux. Ce phénomène de croissance du génome est la polyploidie.



Laurent DELEPINE
Création le 3 nov 2000.
valid html 4.01! Valid CSS